Vous pensez que la qualité des discussions politiques (notamment en ligne) ne cesse de se dégrader ? Mais s’agit-il d’une simple impression subjective, ou cela traduit-il une réalité ? Selon une étude dirigée par Rishab Nithyanand (@rishabn_) de l’institut Data & Society (@datasociety), et rapportée par le New Scientist (@newscientist), il semblerait bien que le niveau des discussions, déjà pas très élevé, ait atteint de nouveaux abîmes…

Les chercheurs ont pris Reddit comme objet de leur analyse. Pourquoi Reddit ? Parce que, nous explique le New Scientist, les commentaires peuvent être plus longs que les proverbiaux 140 (pardon, 280) caractères de Twitter. Et, contrairement à Facebook, on n’est pas obligé de dévoiler son identité sur Reddit, ce qui garantit une plus grande liberté de ton.

Ont donc été analysés pas moins de 3,5 milliards de commentaires publiés par 25,3 millions de personnes entre 2007 et 2017. Ces données étaient divisées en deux groupes : l’un était composé des commentaires sur des sujets non politiques, et l’autre, on l’aura deviné, regroupait toutes les discussions portant sur ce domaine.

Résultat, les usagers des forums politiques utilisaient 35 % de termes agressifs en plus que les auteurs de commentaires non politiques. Et cette tendance s’est montrée encore plus forte entre mai 2016 et mai 2017 (donc, la période englobant la campagne présidentielle américaine et les premiers mois de Donald Trump à la Maison-Blanche) que pendant toutes les autres années.

Les chercheurs ont également analysé le niveau de complexité des messages en utilisant un test éprouvé, celui de Flesch–Kincaid. Ils ont découvert que le niveau global des commentaires était passé du niveau d’un adolescent de 12 ans (ce qui n’était déjà pas terrible) à celui d’un enfant de 6 ans au cours des dernières années.

Quelle peut être la cause d’une telle dégradation ? Cela peut s’expliquer par plusieurs raisons : ainsi, l’équipe a repéré l’arrivée d’un grand nombre de nouveaux utilisateurs Reddit qui auront peut être contribué à dégrader la qualité du discours. Il est également possible que des extrémistes, qui ne postaient pas jusqu’ici sur des sites « mainstream », se soient mis à y participer, donnant ainsi un tour plus violent aux conversations. Autre possibilité, plus inattendue : qu’un grand nombre des posts aient été effectués par des robots. Comme l’a rappelé Nithyanand au New Scientist, c’est une pratique qui s’est déjà largement développée sur Twitter : « pendant le Brexit, ils ont juste retweeté des propos en faveur du camp de Leave… Lors des élections américaines, il s’est agi d’une campagne de propagande complète, qui a excité les gens et alimenté un feu d’insultes partisanes. »

Et quel est le rôle de Trump dans tout ça ? Pour Nithyanand, on ne peut pas déduire avec certitude un rapport de cause à effet entre son accession au pouvoir et la dégradation du discours (ou l’inverse). Mais tout de même, précise-t-il, « L’étude montre une forte corrélation entre la montée de la popularité de Trump et une augmentation de l’agressivité… Les politiciens de haut niveau ont la responsabilité de rester plus civils, parce que les gens imitent leur comportement. »

Original sources